Image

LA MINUTE DE MON HOMME / John Ford et le Western

2 Nov

Vous ai-je déjà dit que dans les multiples qualités de mon homme il y a celle-ci : il adore le cinéma et certains réalisateurs en particulier.

Alors forcément, en plus de regarder les films, il lit des livres sur les réalisateurs, les acteurs etc……Bref mon homme à moi, il est cultivé !!!!!! par contre il n’est pas bricoleur pour un sous…….mais ça, ça reste entre nous!!!!!!

A toi mon cow-boy de Provence……

couv John FordA LA RECHERCHE DE JOHN FORD

Joseph Mc Bride

 Actes Sud/ Institut Lumière

A tout Seigneur tout honneur! John Ford est le maestro incontesté et incontestable du cinéma. En plus de 50 ans de carrière, du muet au Technicolor, de son 1er film en 1917 (the Tornado) à son dernier (Les Cheyennes) en 1964, cet homme a fait le Cinéma ! On a pas inventé grand chose depuis, la technique alliée à une puissante sobriété ont fait de cet homme un inventeur hors pair et un metteur en scène exceptionnel. C’est lui qui a remis au centre de toute œuvre cinématographique le rôle prépondérant du réalisateur!
Joseph Mc Bride a consacré près de trois décennies à effectuer les recherches lui permettant d’écrire ce définitif ouvrage sur John Ford, rencontrant les principaux collaborateurs, amis, acteurs, réalisateurs, producteurs qui ont travaillé avec le « Boss » tel que tout le monde l’appelait. Après le déjà superbe travail de Partrick Brion aux éditions de la Martinière, ce livre de plus de 1200 pages est le plus subtil et complet ouvrage sur un auteur d’une sensibilité délicate, émouvante et même lyrique. Et pourtant le mystère reste entier car ce type était un rustre, mal dégrossi, qui ne répondait que par monosyllabes ou remarques énigmatiques et qui se contentait de dire que ce qu’il faisait c’était simplement  » a job of work » (un boulot). Ou mieux qui se présentait toujours ainsi: « my name is John Ford, I make westerns ».
La grâce a touché cet homme, lui qui a été capable d’enchaîner les chefs d’œuvre. Imaginez en trois ans il réalise successivement « les aventures de Marco Polo », « Patrouille en mer », « 4 hommes et une prière « , « la chevauchée fantastique » « vers sa destinée  » (young mister Lincoln), « sur la piste des Mohawks », « les raisins de la colère « ,  » les hommes de la mer », « qu’elle était verte ma vallée »!!! 3 années de 1938 à 1940 pour 9 splendeurs… Suivront de multiples films incroyables (la poursuite infernale, Dieu est mort, le massacre de fort Apache, le fils du désert, la charge héroïque, Rio Grande, Mogambo, la prisonnière du désert, les cavaliers, le sergent noir, L’homme qui tua Liberty Valance, la taverne de l’Irlandais…)
John Mc Bride interrogea un jour Orson Welles pour lui demander quels étaient ses trois metteurs en scène préférés. Sa réponse fut simple: John Ford, John Ford, John Ford!
Ce livre est une plongée dans l’Amérique du 20ème siècle traversé par un homme hors du commun, plongez-y avec délectation.


LA VIOLENCE ET LA LOI

Jean Collet

éditions Michalon le bien commun

Après le pavé précédent, un petit ouvrage en format poche qui se révèle passionnant puisque l’idée de cet universitaire, collaborateur aux Cahiers du Cinéma, repose sur l’étude de la violence dans le cinéma « fordien ». Ou comment ce réalisateur qui  a tourné de nombreuses situations violentes a inscrit cette violence dans un temps, celui du western et du conte. Répondre à la violence, c’est inventer une parole juste, une parole qui fait loi. Le cinéma de John Ford est cette parole ( revoyez en urgence « Young Mister Lincoln » avec Henry Fonda). Le parallèle entre cette parole et notre  civilisation comme une réponse possible à fournir face à la fascination de cette violence est toujours plus que que jamais d’actualité et fait de John Ford un cinéaste d’une modernité absolue et intemporelle.

image

CONVERSATIONS AVEC MARTIN SCORSESE

Richard Schickel

éditions Sonatine

Encore un gros pavé mais quel plaisir! Quel bonheur!! Pourquoi? Parce que Marty est sans conteste avec quelques rares cinéastes (au titre duquel on peut citer Tavernier) à tout connaître du cinéma.Plus qu’un cinéphile, sa culture est immense et son savoir encyclopédique. Il a tout vu, tout analysé, décortiqué chaque mise en scène à la fois des plus grands metteurs en scène européens comme américains mais aussi asiatiques… Il vit, il dort, il mange, il respire Cinéma!
Sur le modèle de « Hitchcock par Truffaut » et des « Conversations avec Billy Wilder », voici enfin le livre tant espéré. Cet échange entre l’un des plus grands critiques américains et cet auteur exceptionnel nous permet de revenir sur son parcours depuis son enfance à Little Italy à NY jusqu’à ses derniers films. L’auteur prolifique de tant de sublimes œuvres (Mean Streets, Taxi Driver, New York New York, Raging Bull, la Valse des Pantins, La couleur de l’argent, Les Affranchis, Casino, Kundun, Gangs of New York, Aviator…) nous livre sa vision originale du cinéma, de la culture et du monde d’aujourd’hui. Passionnant!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :