Image

PETITES CHRONIQUES / Le peintre Michel Jouenne

12 Sep

Avec mon homme, nous avons déménagé pas mal de fois. Cependant, l’un de nos endroits préférés de vacances reste l’île de Noirmoutier. Nous y aimons l’odeur de la marée, les fruits de mer et le poisson de Lulu, le chignon impeccable de Dame Chevallereau, les douceurs sucrées de Giraudet, le côté convivial de Trait d’Union, la musique du marchand de glace sur la plage à 17H30, la gouaille du propriétaire d’Impertinance, l’accessoire indispensable trouvé chez Mlle Tong…..bref entre Noirmoutier et nous c’est une grande histoire de gourmandise.

Et puis il y a Michel Jouenne, plus exactement la Galerie Bourreau Ravier (site Galerie), là juste dans la rue piétonne, en face de l’opticien, pas très loin du marchand de glace.

Du plus loin que je me souvienne, Michel Jouenne a toujours hanté, de façon bienveillante, ce lieu.

Mais qui est Michel Jouenne, me direz-vous ? C’est un peintre français, né en 1933. Peintre officiel de la Marine depuis 1991, Jouenne a su faire évoluer sa peinture. J’aime énormément son travail. J’aime ses touches de couleurs déposées comme des touches de lumière, j’aime la vie et la force que dégagent ses oeuvres……et blabla et blabla….j’arrête parce qu’après tout l’art est une chose très subjective….oui mais quand même…….à vous de vous faire votre opinion…..une dernière chose, en ce moment, ma toile préférée est « Hong-Kong illuminé », je vous l’ai mise en dernier. Je ne voudrais pas faire d’erreur, mais de mémoire, cette oeuvre doit être à plus de 13 000 euros….une bagatelle!

 » Je suis un terrien qui aime le soleil, le vent, la pierre et l’eau. Ma peinture en est imbriquée comme la vie, la nature est ma maîtresse ! Je tire d’elle, de ma relation physique avec les paysages auxquels je m’identifie et avec les quatre éléments fondamentaux qui la composent, une jouissance librement sensorielle. Et je n’ai pas d’autre message à traduire dans ma peinture que l’expression du plaisir que cette pénétration me procure.
Michel JOUENNE.

Linge à Venise

L’amandier rose

Amandiers en fleurs

Mas et coquelicots dans les alpilles

Michel Jouenne

Hong Kong illuminé

Publicités

2 Réponses to “PETITES CHRONIQUES / Le peintre Michel Jouenne”

  1. colette tournier 9 avril 2014 à 13 h 27 min #

    moi aussi,je suis une farouche admiratrice de cet homme si bien que ,en tant que peintre,je me suis appropriée en toute humilité sa façon de peindre et j’aimerais me procurer un de ses catalogues mais ils sont trop chers pour ma bourse mariect1

  2. Ferrari 12 septembre 2013 à 10 h 42 min #

    Sans aucun doute pour moi aussi…j’adore la dernière…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :